Technique du monotype de

A l'instar de grands artistes comme GOYA, GAUGUIN et surtout DEGAS (qui a réalisé plusieurs centaines de monotypes en noir et blanc et en couleurs), Raymond de LONGUEUIL a exécuté un nombre considérable de monotypes, en huit années de travail acharné.

1 - Qu'est-ce qu'un monotype ?

C'est une technique à mi-chemin entre le dessin original et l'estampe (image imprimée au moyen d'un planche gravée), inclassable dans aucun des deux genres. C'est un dessin non gravé, exécuté à l'encre ou à la peinture à l'essence sur un cuivre, un zinc, un verre, un celluloïd ou quelque surface lisse et résistante. On tire une épreuve sur papier, en l'appliquant sur la surface enduite, parfois une deuxième beaucoup plus pâle, mais rarement une troisième.

2 - Comment procède-t-on ?

La première façon consiste à enduire complètement de noir une plaque, puis à essuyer ou enlever l'encre pour faire sortir les clairs. La deuxième consiste à dessiner sur la plaque comme sur une feuille de papier, avec de l'encre de chine , et à l'imprimer tel quel. La troisième technique est une combinaison des deux précédentes: un dessin sur des plaques en partie encrées, retravaillées au chiffon, à la brosse ou à la main.

3 - La technique de Raymond de LONGUEUIL ?

Elle consiste à peindre sur une plaque, non plus à l'encre noire, mais en plusieurs couleurs, à l'huile allongée d'essence, en utilisant tous les procédés techniques des trois autres. C'est également la technique qu'a utilisée DEGAS à l'automne 1890 pour réaliser toute une série de paysages en couleurs. Après plusieurs années de recherches, de "cuisine", selon l'expression consacrée, Raymond de LONGUEUIL arrive, en 1976 à cette manière libre et spontanée, où réserve de blanc et couleurs explosent dans la représentation d'une nature lumineuse.

RETOUR OEUVRE